Menu

« Uaxuctum », une œuvre de Giacinto Scelsi

Concert - 26 min.
À propos

Fortes de leurs savoir-faire respectifs et complémentaires, ARTE et Radio France renforcent leur collaboration. Ce rapprochement historique a pour objectif le rayonnement de la musique classique auprès de tous les publics.

Dans le cadre de cet accord, Radio France et ARTE enrichissent leurs offres musicales et s’engagent à produire plus de concerts en vidéos et de contenus accessibles en ligne. Ces productions audio et vidéo sont proposées au sein d’un nouvel espace numérique intitulé ARTE-France Musique.

Fermer

« Uaxuctum », œuvre majeure du compositeur italien Giacinto Scelsi, est ici interprétée par le Chœur de Radio France et l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

 

Scelsi était un vrai geek de son temps, un grand précurseur et visionnaire de l’expérience sonore musicale. Il a exploré avant tout le monde la force immersive du son et a ouvert la voie au courant de la musique spectrale dans les années 1970.

 

Achevée d’être composée en 1966, il fallut attendre 21 ans pour que l’œuvre de Giacinto Scelsi, intitulée « Uaxuctum, La légende de la Cité Maya détruite par eux-mêmes pour des raisons religieuses » (Uaxuctum – Die Legende der Maya-Stadt, die sich aus religiösen Gründen selbst zerstörte) soit jouée pour la première fois. Scelsi lui-même a failli ne jamais l’entendre. Faute de succès, ses pièces orchestrales n’ont été que tardivement programmées dans les concerts. Mais la reconnaissance a fini par arriver et UAXUCTUM fut créée en sa présence moins d’un an avant sa mort.

 

Cet homme qui a passé sa vie à libérer l’énergie du son, à défricher des terraines de création inexplorées jusque-là, aurait dû disposer des moyens d’aujourd’hui pour restituer son travail.

 

Au-delà de la tridimensionnalité naturelle du son, les avancées de la captation spatialisée, du mode binaural, du mixage objet et des encodages basés sur des algorithmes très spécifiques, ont permis de restituer fidèlement l’intégralité des intentions de Scelsi.

 

Cette captation, réalisée en installation multi-caméra UHD 4K, a fait l’objet d’un travail de son particulièrement soigné tant au niveau de la captation que du mixage, sous la direction d’Elsa Biston, musicienne metteuse en ondes de Radio France, de Cyril Bécue et Hervé Déjardin, à la prise de son.

Crédits :
Direction musicale 
Aldo Brizzi
Choeur 
Roland Hayrabedian
Orchestre 
Orchestre Philharmonique de Radio France
Avec
Tamara Bounazou

Natasha Sollers

Yaxiang Lu

Martin Davout

Production
Les Films de la Butte, Radio France
Réalisation 
Sebastiano d’Ayala Valva