Menu

« Okanagon » de Giacinto Scelsi

Concert - 10 min.
À propos

Fortes de leurs savoir-faire respectifs et complémentaires, ARTE et Radio France renforcent leur collaboration. Ce rapprochement historique a pour objectif le rayonnement de la musique classique auprès de tous les publics.

Dans le cadre de cet accord, Radio France et ARTE enrichissent leurs offres musicales et s’engagent à produire plus de concerts en vidéos et de contenus accessibles en ligne. Ces productions audio et vidéo sont proposées au sein d’un nouvel espace numérique intitulé ARTE-France Musique.

Fermer

Œuvre vibratoire par excellence, « Okanagon », pièce pour Tam-Tam, Harpe et Contrebasse fut poétiquement surnommée par Giacinto Scelsi lui-même « le battement du cœur de la terre ». Scelsi l’avait composée en 1968.

 

L’œuvre requiert une telle précision d’interprétation qu’elle nécessite la direction d’un chef d’orchestre. « Okanagon » est ici interprétée par Laurence Bancaud, Laurence Chave et Charlotte Testut, dirigées par Aldo Brizzi. Ensemble, ils jouent et évoluent derrière un voile blanc, dans un jeu d’ombres chinoises qui respecte la mise en scène voulue par Giacinto Scelsi.

 

Scelsi disait recevoir sa musique des Dévas, divinités Hindoues : « Je suis parfois entré en contact avec les Dévas, mais je n’ai jamais atteint cette dimension absolue où le son se révèle dans son essence cosmique et créatrice. Le son mystique que les indiens appellent « Anahad ». Mon karma ne m’a pas autorisé à atteindre Anahad. C’est peut-être parce que ma nature est encore trop artiste. »

 

Personne n’a vu Scelsi recevoir ces messages. Mais on suppose qu’il composait dans un état de transe. Dans la tradition orale, il existe beaucoup de cultures où les chamans créent de la musique dans un état de transe, pour empêcher que leur ego ne se manifeste, et pour arriver à nous communiquer des messages plus profonds.

Crédits :

Avec
Laurence Bancaud, Laurence Chave, Charlotte Testut

Direction musicale
Aldo Brizzi

Production
Les Films de la Butte
Réalisation
Sebastiano d’Ayala Valva