Menu

« Lessons in Love and Violence » de George Benjamin au Royal Opera House

Opéra - 95 min.
À propos

Fortes de leurs savoir-faire respectifs et complémentaires, ARTE et Radio France renforcent leur collaboration. Ce rapprochement historique a pour objectif le rayonnement de la musique classique auprès de tous les publics.

Dans le cadre de cet accord, Radio France et ARTE enrichissent leurs offres musicales et s’engagent à produire plus de concerts en vidéos et de contenus accessibles en ligne. Ces productions audio et vidéo sont proposées au sein d’un nouvel espace numérique intitulé ARTE-France Musique.

Fermer

En 2012, le Festival d’Aix-en-Provence créait l’événement avec « Written on Skin », opéra considéré comme l’un des plus beaux de ces vingt dernières années. Pour mettre sur pied « Lessons in Love and Violence », le Royal Opera House de Londres réunit à nouveau le trio à l’origine cette immense réussite : George Benjamin, Martin Crimp et Katie Mitchell.

 

George Benjamin à la composition et à la direction, Martin Crimp au livret, Katie Mitchell à la mise en scène et Vicki Mortimer aux décors : en reproduisant la subtile alchimie de « Written on Skin », « Lessons in Love and Violence » compte bien rencontrer le même succès que son aîné.

 

Pour créer ce nouvel opéra, George Benjamin et Martin Crimp se sont inspirés du théâtre élisabéthain. Complots, passion, violence… L’intrigue de « Lessons in Love and Violence » voit un roi s’opposer à son épouse et à son propre fils. Un univers très shakespearien sublimé par le travail de Katie Mitchell.

 

Pour cette création mondiale, le casting est de choix dans les coulisses mais aussi sur scène. En effet, les deux rôles principaux – tenus par Stéphane Degout et Barbara Hannigan – chantent aux côtés d’artistes au rayonnement international : Gyula Orendt, Peter Hoare, Samuel Boden, Jennifer France, Krisztina Szabó et Andri Björn Róbertsson. Tous unissent leurs notes à celles de l’Orchestre du Royal Opera House.