Menu

« Le Mystère de l’Ecureuil bleu » de Marc-Olivier Dupin à l’Opéra Comique

Opéra - 94 min.
À propos

Fortes de leurs savoir-faire respectifs et complémentaires, ARTE et Radio France renforcent leur collaboration. Ce rapprochement historique a pour objectif le rayonnement de la musique classique auprès de tous les publics.

Dans le cadre de cet accord, Radio France et ARTE enrichissent leurs offres musicales et s’engagent à produire plus de concerts en vidéos et de contenus accessibles en ligne. Ces productions audio et vidéo sont proposées au sein d’un nouvel espace numérique intitulé ARTE-France Musique.

Fermer

Enfin ! Après plusieurs mois de travaux, l’Opéra Comique s’apprête à rouvrir ses portes. Le gala d’inauguration approche et la tension est à son comble. Saint-Germain – le directeur – doit en effet gérer un chapelet de crises : rivalités entre chanteurs, disputes au sein du personnel, disparition de produits inflammables et chute (accidentelle ?) de décors…

 

Le tout est couronné par l’assassinat d’un écureuil par l’utilisation de pigments colorés. Un bel imbroglio auquel se rajoutent évidemment sentiments amoureux, double-jeux et travestissements…

 

Le « Mystère de l’Ecureuil bleu » est un véritable « thriller lyrique » né de la collaboration entre Marc Olivier Dupin (composition et direction musicale) et Ivan Grinberg (livret et mise en scène). Un projet unique en son genre qui célèbre l’art lyrique et le répertoire de l’Opéra Comique en particulier.

 

Références et clins d’oeil traversent en effet les sept tableaux du « Mystère de l’Ecureuil bleu » pour invoquer les lieux et les oeuvres emblématiques de cette institution tricentenaire. Un hommage aux métiers de l’opéra aussi, porté par les chanteurs Sandrine Buendia, Armelle Khourdoïan, Jean-Jacques L’Anthoën, Safir Behloul, Marion Tassou, Ronan Debois et l’orchestre Les Frivolités Parisiennes.

Crédits :
Direction musicale 
Marc Olivier Dupin

Orchestre
Les Frivolités Parisiennes
Solistes
Ronan Debois
Marion Tassou
Safir Behloul
Jean-Jacques L’Anthoën
Armelle Khourdoïan
Sandrine Buendia
Mise en scène
Ivan Grinberg