Menu

« Le Barbier de Séville » de Rossini au Théâtre des Champs-Élysées

Opéra - 160 min.
À propos

Fortes de leurs savoir-faire respectifs et complémentaires, ARTE et Radio France renforcent leur collaboration. Ce rapprochement historique a pour objectif le rayonnement de la musique classique auprès de tous les publics.

Dans le cadre de cet accord, Radio France et ARTE enrichissent leurs offres musicales et s’engagent à produire plus de concerts en vidéos et de contenus accessibles en ligne. Ces productions audio et vidéo sont proposées au sein d’un nouvel espace numérique intitulé ARTE-France Musique.

Fermer

Avec la complicité de son ancien valet, un amoureux souffle sa belle à son vieux tuteur… Mise en scène par Laurent Pelly, une version pleine de malice de l’opéra le plus célèbre de Rossini. Avec notamment Florian Sempey, Michele Angelini, Catherine Trottmann et Robert Gleadow, sous la baguette de Jérémie Rhorer.

 

Amoureux de Rosine, une jeune orpheline, le comte Almaviva tente par tous les moyens de la soustraire à son vieux tuteur Bartolo, qui projette de l’épouser. Grâce aux manigances de Figaro, l’ancien valet du comte devenu barbier, la sagacité de Bartolo va être mise à rude épreuve et ses plans fortement contrariés…

Promesses d’enchantement

S’il fut un fiasco lors de sa première au Teatro Argentina de Rome en 1816, en grande partie à cause d’une conjuration des nombreux ennemis de Rossini, « Le barbier de Séville » a très rapidement connu un succès éclatant, qui ne s’est jamais démenti depuis. C’est un génie de 24 ans qui compose alors, en un temps record, une partition à l’énergie volatile et à la gaieté juvénile, sur un livret de Cesare Sterbini adapté de la pièce de Beaumarchais.

 

L’opéra désormais le plus célèbre de Rossini requiert ainsi fougue, jeunesse et inventivité. Cette nouvelle production, présentée par le Théâtre des Champs-Élysées, ne devrait pas en manquer sous la baguette de Jérémie Rhorer, qui dirigera son ensemble du Cercle de l’harmonie, et grâce à la mise en scène facétieuse et poétique de Laurent Pelly. Avec notamment Florian Sempey, Michele Angelini, Catherine Trottmann et Robert Gleadow, cette version haute en couleur réunit les meilleures voix de l’exigeant répertoire de l’opéra-bouffe.

Crédits :

Chanteurs
Michele Angelini
Florian Sempey
Catherine Trottmann
Peter Kálmán
Robert Gleadow
Annunziata Vestri
Guillaume Andrieux
Direction musicale
Jérémie Rhorer

Orchestre
Le Cercle de l’Harmonie
Direction de chœur
Gaël Darchen

Choeur 
Choeur Unikanti

Mise en scène
Laurent Pelly

Lumière 
Joël Adam

Costumes 
Laurent Pelly

Réalisation
François Roussillon