Menu

« Didon et Énée » de Purcell au Festival d’Aix-en-Provence

Opéra - 80 min.
À propos

Fortes de leurs savoir-faire respectifs et complémentaires, ARTE et Radio France renforcent leur collaboration. Ce rapprochement historique a pour objectif le rayonnement de la musique classique auprès de tous les publics.

Dans le cadre de cet accord, Radio France et ARTE enrichissent leurs offres musicales et s’engagent à produire plus de concerts en vidéos et de contenus accessibles en ligne. Ces productions audio et vidéo sont proposées au sein d’un nouvel espace numérique intitulé ARTE-France Musique.

Fermer
Didon et Énée

Les tragiques amours de Didon, reine de Carthage, et d’Énée, prince troyen. À l’affiche de la 70e édition du Festival d’Aix, une mise en scène exceptionnelle du chef-d’œuvre de Henry Purcell, retransmise en léger différé du Théâtre de l’Archevêché.

 

Après la chute de Troie, le prince Énée, guidé par les dieux, part fonder un royaume en Italie. À la suite d’un naufrage, le héros trouve refuge à Carthage, la cité fondée par la reine Didon, exilée de Tyr. Éprise dès le premier regard, Didon, qui rêve de le prendre pour époux, ne peut se résoudre à contrarier les projets formés pour lui par les puissances divines. Sa sœur Belinda tente de la convaincre d’accepter son amour pour Énée…

 

Ombre et lumière

Composé en 1689 par Henry Purcell, ce chef-d’œuvre de la musique baroque, dont le livret a été écrit par Nahum Tate, poète officiel du roi d’Angleterre Guillaume III, puise son argument dans le quatrième chant de L’Énéide de Virgile. Accompagnée par le chœur et l’orchestre de l’ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon, exceptionnellement dirigé par le Tchèque Vaclav Luks, cette nouvelle production réunit dans les rôles-titres la soprano française Anaïk Morel et le baryton américain Tobias Greenhalgh, deux étoiles montantes de la scène lyrique. Désireux d’inscrire l’opéra de Purcell dans une perspective plus large, Vincent Huguet, le metteur en scène (ancien assistant de Patrice Chéreau, notamment sur Elektra, qui a bouleversé en 2013 le public aixois), a commandé à l’auteure Maylis de Kerangal un prologue, dit par la chanteuse Rokia Traoré. Ce texte raconte comment Didon est arrivée à Carthage, pointant ainsi le statut d’exilés des deux protagonistes. Retransmis en léger différé depuis la cour du Théâtre de l’Archevêché, un spectacle exceptionnel, entre ombre et lumière, avec, en toile de fond, une Méditerranée qui suscite à la fois souffrances et espoir.

Crédits

Réalisation
Andy Sommer
Chanteurs 
Anaïk Morel
Tobias Greenhalgh
Sophia Burgos
Lucile Richardot
Fleur Barron
Majdouline Zerari
Peter Kirk
Rachel Redmond
Rokia Traoré
Direction musicale 
Vaclav Luks

Choeur 
Ensemble Pygmalion

Scénographie 
Aurélie Maestre

Mise en scène
Vincent Huguet
Orchestre 
Ensemble Pygmalion